Devenez champion de la vente immobilière !

Cumulez les mandats exclusifs, boostez votre chiffre d'affaires.
Passez définitivement à la vitesse supérieure ... !

Devenez CHAMPION de la vente immobilière !

Cumulez les mandats exclusifs, boostez votre chiffre d'affaires.
Passez définitivement à la vitesse supérieure ... !

Nous sommes tous exposés à la critique : celle de nos parents, confrères, familles, bien sûr celle de nos clients. Et la critique est souvent déstabilisante. En tant qu’agent immobilier, vous aurez à y faire face, surtout lorsque vous serez en situation de réussite, ou en décalage par rapport à la tendance générale. Je vous propose ici quelques conseils fondamentaux pour recevoir la critique et la relativiser.

 

D’où vient la critique ?

Les gens dont on aimerait obtenir la validation, à qui on aimerait plaire le plus nous envoient parfois un retour négatif, désagréable, qui nous fait souffrir. Et il s’agit souvent de critiques indirectes, rapportées par une tierce personne.

La critique peut également venir du web : sur les réseaux sociaux, les blogs, il y a bien des gens qui, cachés derrière des pseudonymes, s’adonnent à une critique facile car non assumée.

Il est primordial de savoir faire le distinguo entre deux types de critiques : la critique constructive d’une part, et la critique négative ou l’attaque personnelle d’autre part.

La réussite expose à la critique

Dès que vous commencez à avoir du succès, à faire plus de ventes, avoir plus d’argent, la critique est inévitable. Tous les gens qui ont réussi et toutes les personnalités publiques ont un point commun : ils ont tous voulu, à leur échelle, changer le monde, proposer quelque chose de nouveau à la société, à leurs clients.

Quel que soit leur domaine de prédilection, ils ont, à un moment donné, dérangé par leur originalité ou leur différence. Dès lors que vous réussissez, vous êtes soumis au regard des autres.

Gérer émotionnellement la critique

Chaque fois que vous vous exposez, vous obtenez des retours : les retours  positifs valorisent, tandis que les retours très négatifs peuvent vous abattre.

Retenez que les deux types de critique émanent de personnes qui ont vu et entendu la même personne, la même prestation, et pourtant ont perçu deux messages aux antipodes l’un de l’autre. L’une aura compris votre authenticité, l’autre vous aura pris pour un imposteur, un donneur de leçons.

L’important est votre façon d’aborder la critique : dans quelle mesure elle vous touche, comment vous gérez les émotions qu’elle suscite. C’est votre positionnement émotionnel par rapport à la critique qui va faire de vous un bon agent immobilier.

Se protéger de la critique négative

Gérer la critique c’est notamment comprendre la critique négative. Gardez à l’esprit que ceux qui critiquent le plus sont ceux qui se critiquent eux-mêmes le plus.

Quand vous recevez une critique extrêmement agressive, il faut souvent entendre que la personne s’autocritique, est en déficit d’image positive d’elle-même, et que vous n’êtes que le miroir de quelque chose qui la touche personnellement.

La critique négative émane très souvent du jugement de gens peu courageux, incapables d’affronter la caméra ou les clients, ayant des difficultés à s’exprimer et à réussir.

En tant qu’agent immobilier, vous serez la plupart du temps critiqués par des personnes qui se vengent car elles n’arrivent pas à assumer leur propre vécu, leurs projets, leurs ambitions et objectifs.

Elles sont souvent dans une situation d’échec personnel ou professionnel. Etre conscient de cela, c’est vous protéger d’une remise en question inutile, car le problème ne vient pas de vous.

Face à une critique négative, pas d’agressivité

Vous devez définir l’énergie et le temps que vous voulez consacrer à une critique négative. Si elle n’est pas vraiment importante, laissez-la de côté. Si elle vous ébranle, c’est qu’elle fait probablement écho à une blessure et une peur non réglées.

Interrogez-vous sur votre conviction d’atteindre votre objectif, votre investissement personnel. Si la critique vous secoue réellement au point de vous rendre malade, c’est que vous avez peut-être besoin de donner plus de sens à votre mission personnelle, d’identifier les failles dans vos croyances, dans votre mission d’agent immobilier.

Dans tous les cas, évitez l’agressivité. Vous justifier ne répondra pas aux blessures de celui qui vous critique. La meilleure réaction à une critique négative est de renvoyer de l’amour.

La haine et la négativité de votre détracteur indiquent visiblement un manque d’amour et de reconnaissance, une souffrance. En lui renvoyant de l’amour, vous panser sa blessure, l’aidez à cicatriser. Il est donc fort probable qu’il s’en trouve grandi.

Ne pas demander la validation des clients

Ce n’est pas au client, vendeur ou acquéreur, de vous dire que vous faites bien votre travail ; c’est à vous de donner, de contribuer pour développer votre business.

Le client n’a pas à valider, il profite seulement du service et du conseil que vous lui donnez. Si vous avancez dans le besoin de validation lors d’une vente, d’une visite ou d’un compromis, vous vous exposez volontairement à la critique, car le client perçoit que vous attendez un retour.

Au contraire, être dans une démarche de contribution, c’est ne rien attendre en échange. Donnez vos recettes, votre expérience, votre passion pour votre métier. En étant intimement convaincu du message que vous délivrez, vous n’induisez pas la critique.

Vous faites un don naturel, et vos interlocuteurs vont soit recevoir ce don, soit ne pas être d’accord et vous critiquer, mais pas méchamment. Vous encouragez ainsi la critique constructive.

Avancer grâce aux critiques constructives

Mettez votre énergie dans les critiques positives, pertinentes, émanant de gens qui vous font avancer. Mettez les choses en perspective : une vision plus distanciée de votre travail permet de moins vous exposer à la critique.

En prenant du recul, vous devenez votre propre critique, vous pouvez donc vous corriger spontanément, pour pouvoir donner le meilleur de vous-même.

N’hésitez pas à commenter et à critiquer cet article. Votre retour est important pour moi et pour les autres. En échangeant, en s’observant, en critiquant de façon constructive, on apprend tous ensemble, et à coup sûr on grandit !

Pin It on Pinterest

Share This