Actualités

Check out market updates

Des frites aux châteaux… l’histoire d’une vie déjà bien remplie et qui est loin d’être finie !

Des frites aux chateaux

Hello mes amis,

En toute humilité et pour répondre aux nombreuses interrogations reçues, je vous raconte ici mon histoire qui vous éclairera sur mes intentions pour 2017.

Des frites aux chateaux

Tout à commencé pour moi lorsque j’ai décidé de créer mon entreprise alors que rien ne me prédisposait à travailler dans l’immobilier ! Après deux expériences commerciales dans l’agro alimentaire où j’ai vendu des semi-remorques de frites (et oui, j’ai introduit les frites Mc Cain en France !!!) puis des tonnes et des tonnes de cacahuètes et de café, je me suis arrêtée pour élever mes 4 enfants et suivre mon mari dans toute la France pendant 10 ans. Super maman, super épouse mais femme non épanouie pleinement. J’ai donc décidé de me remettre au boulot quand mon petit dernier a eu 2 ans. J’ai choisi, près de chez moi de travailler dans une association d’accompagnement à la création d’entreprise pour me remettre dans le bain de la vie active. Là, au bout de 4 années très riches d’apprentissages (en arrivant je savais à peine envoyer un mail car lorsque j’ai arrêté 10 ans plus tôt, on en était encore au minitel !), j’ai attrapé le virus de la création et j’ai décidé de me lancer seule dans l’immobilier.
Mais, je ne savais pas comment fonctionnait une agence ! Alors, j’ai décidé d’aller apprendre mon futur métier chez un confrère déjà installé. J’ai été sur le terrain à 42 ans alors que la moyenne d’âge dans l’agence était de 24 ans et j’ai fait carton plein. (7 belles ventes en 3 mois alors que les autres n’avaient rien vendu dans le même temps). A tel point que le patron, très satisfait, m’a demandé de prendre la direction d’une de ses trois agences…. ce que j’ai refusé sur le champ, me jugeant trop novice. Cela m’a valu d’être virée avec perte et fracas suite à une altercation musclée qui s’est terminé avec un « Puisque c’est comme ça, casse toi ! » qui résonne encore dans mes oreilles ;(
Surprenante et incroyable réaction de ce patron qui a finalement boosté ma détermination : si il me jugeait capable d’être directrice d’une de ses agences, c’est que je pouvais le faire… donc j’ai foncé et je me suis installée à mon compte dans le mois qui a suivi ;).
J’ai rapidement identifié mes failles : la comptabilité et le juridique que j’ai vite délégués et j’ai passé de longues heures à décortiquer la Loi Hoguet (1970) puis la Loi ALUR (2014) qui régissent l’écosystème immobilier. J’ai alors compris ce qui empêchait de servir le client dans d’excellentes conditions comme je le souhaitais. Un vrai parcours du combattant car il me fallait trouver des solutions innovantes pour contourner les problèmes. Comme tous les créateurs, je suis passée par des phases d’euphorie et de grosses déceptions. J’ai été trahie par des clients et aussi par des confrères jaloux. Même dans le creux des vagues (licencier un collaborateur que l’on ne peut plus payer par exemple), je me suis bottée le derrière et j’ai tracé mon chemin. J’ai toujours rebondis même si il y a encore quelques séquelles douloureuses. J’avais choisi, en m’inspirant des pratiques anglo-saxonnes de privilégier la demande client et non pas l’offre produit. A l’époque, c’était un choix ambitieux et incertain mais qui a finit par payer.
Maintenant, après 9 ans d’expérience, j’ai trouvé des solutions et inventé de nouvelles méthodes de travail qui permettent aux professionnels et aux particuliers de collaborer de façon honnête dans l’intérêt de tous.
Et là, j’ai vu :
1. combien les acquéreurs étaient satisfaits d’avoir été écoutés et compris,
2. combien les vendeurs m’étaient reconnaissants d’avoir vendu leur maison en 2 visites,
3. combien il était gratifiant d’avoir réalisé le rêve de vendre ou d’acheter de tous mes clients.
Avec la bienveillante collaboration de mon mari, j’ai alors écrit un livre qui raconte mes aventures immobilières sous forme de nouvelles rigolotes : « Gagner ses pénates ». Les commentaires y sont très élogieux. De nombreux articles ont été écrits par des journalistes qui relatent de mon nouveau concept. J’ai même été baptisée par le quotidien Sud-Ouest « Notre James Bond de l’immobilier » 😉 Je n’en suis pas peu fière bien sur… mais le plus important maintenant est de faire évoluer ce métier que j’aime tant.

Je pense qu’il est temps pour moi de transmette à tous les agents immobiliers de France mes méthodes de travail innovantes basées principalement sur la qualité de la relation humaine.
Je développe actuellement des solutions qui proposeront aux agents immobiliers mes recettes de succès ! Pour cela, j’invite tous
les agents immobiliers à répondre à ce petit sondage anonymement : Comment valoriser le métier d’agent immobilier ?

Je vous souhaite à tous et à toutes de vous épanouir dans tout ce que vous entreprenez 😉 N’oubliez pas, j’ai commencé à 22 ans à vendre des frites, aujourd’hui, je vends des châteaux et demain, si ma bonne étoile m’accompagne, j’aurai réussi mon pari de revaloriser mon métier 😉

La vie nous réserve toujours beaucoup de surprises si nous acceptons de les accueillir.
Avec audace et dans la confiance, Hélène Ferrari

Please follow and like us:

(8) Commentaires

  1. Jeanine Rutigliano

    on   a dit 

    Parcours très inspirant Helene. Très souvent, nous ne comprenons pas les comprtements blessants de certaines personnes, comme celle de votre ex patron. En fait, si on reste dans l émotion que cela amène nous ne pouvons pas déceler le cadeau caché. Je vous félicite d avoir saisi le sens et de vous être choisi Comme le dit François Lemay, ces personnes sont « des anges déguisés en trou de cu » ! Bon succès à vous.

    Répondre
    • helene ferrari
      helene ferrari

      on   a dit 

      Merci Jeanine pour votre message si touchant. Je suis totalement d’accord avec vous 😉 Prendre du recul face à l’adversité est souvent la solution. Pour le faire sereinement dans l’instant, ma recette numéro 1 est de me donner du temps (parfois juste une minute de réflexion avant d’apporter une réponse) mais j’en utilise aussi beaucoup d’autres que je vais prochainement partager. François Lemay est un homme merveilleux et rempli de sagesse. Ces mots sont des bonbons à déguster et tellement plein de bon sens. Merci encore Jeanine. Je vous souhaite le meilleur pour vos projets. Hélène

    • helene ferrari
      helene ferrari

      on   a dit 

      Merci Claude ! Je suis très touchée par ton très gentil commentaire. C’est un grand honneur venant de la part d’un homme aussi sage que toi 😉

  2. Je te retrouve bien dans ce portrait, le dynamisme, la confiance , la réussite, le désir de progresser et de partager. A tout cela j’ajouterai, une très grande conscience professionnelle que j’ai pu voir à l’œuvre.

    Répondre
    • helene ferrari
      helene ferrari

      on   a dit 

      Merci Sophie, en plus d’une super woman, avec ton entreprise Lilooka tu es une vraie entrepreneuse donc ton commentaire n’en a que plus de valeur 😉 Merci !

    • helene ferrari
      helene ferrari

      on   a dit 

      Merci Géraldine, ta gentillesse et ta bienveillance sont très encourageantes pour moi et me boostent pour la suite de mes entreprises.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *